TPE réalisé par Floricia, Oriane et Cyrille (Lycée de Villaroy - Guyancourt)

L’eau dans les nappes phréatiques

Comment l’eau s’écoule-t-telle dans les nappes ?

Une nappe phréatique est constituée d’eaux souterraines situées à faible profondeur, remplissant complètement les interstices d’un terrain poreux et perméable appelé l’aquifère.
Le milieu naturel fonctionne comme un ensemble de réservoirs en cascades. Le sol recueille les pluies (une partie de l’eau ruisselle plus ou moins rapidement selon la pente et la perméabilité des terrains) et le proche sous-sol s’humecte et retient une partie de l’eau qu’il redistribue vers l’atmosphère par les plantes qui “évaporent et transpirent” et vers le sous-sol profond. Les nappes sont ainsi alimentées par l’infiltration.

 

nappes-eau

La nappe phréatique se forme et évolue par l’accumulation de l’eau dans tous les espaces libres de la terre et des roches en communication les uns avec les autres, des couches d’infiltrations au dessus d’une couche imperméable qui arrête toute descente de l’eau plus en profondeur. Le niveau supérieur atteint par l’eau forme la surface libre qui st le niveau auquel se stabilise l’eau dans les puits atteignant la nappe.

A cause du phénomène de capillarité, de l’eau peut se trouver au dessus de la surface libre définissant un niveau appelé surface de la nappe. Si au dessus de cette surface se trouve un terrain perméable, la nappe est dite libre et quand elle est trop alimentée, son niveau peut atteindre la surface du sol. Autrement exprimé, c’est une nappe à surface libre, comprise dans un aquifère qui comporte une zone non saturée, une zone saturée et une zone de fluctuation. Il s’agit généralement la première nappe d’eau souterraine rencontrée depuis la surface.

L’eau souterraine peut s’infiltrer via les précipitations ou des eaux souterraines circulant dans l’aquifère. Dans les zones où les précipitations sont suffisantes, l’eau s’infiltre à travers les pores dans le sol, en passant par la zone non saturée. Plus profondément, de l’eau remplit en plus des espaces interstitiels dans les sols, jusqu’à ce que la zone de saturation soit atteinte.

Une vidéo réalisée par le BRGM et l’Agence Adour-Garonne explique ces processus : 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/32/d339796120/htdocs/tpe/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399